Wall Street, Mayotte, Rome, l’heure est à l’initiative

jeudi 13 octobre 2011
Dernière modification : mardi 18 octobre 2011

En France, période électorale et décantation du mouvement contre la réforme des retraites obligent (?), le refus de ce monde ne semble résonner qu’à Mayotte. Mais ailleurs, de la Grèce à l’Espagne, de Wall street à Los Angeles, l’initiative est à l’ordre du jour. Un trop bref aperçu.

Appel à l’occupation de la Banque d’Italie, 12 octobre 2011

Nous ne paierons pas leur dette ! Crédit social pour tous !

Partout dans le monde, les mobilisations se multiplient contre la dictature des banques et la spéculation internationale qui se servent de la crise pour démanteler les services publics, les droits sociaux et l’éducation et s’approprier les biens communs.

A Madrid et New York, Santiago et Athènes, Tel Aviv et Reykjavik, nous, les « (multi)générations sans avenir », nous révoltons, nous refusons de payer leur crise et rejetons le refrain d’une quelconque « responsabilité » dans la dette. Nous avons une autre société en tête, basée sur une redistribution radicale de la richesse et sur le partage des ressources communes. 99 % des habitants de cette planète refusent l’avidité d’une petite poignée.

Dans le compte à rebours avant les manifestations internationales du 15 octobre contre les politiques d’austérité dictées en Italie par la Banque centrale européenne et le gouvernement Berlusconi, nous appelons à une action publique contre la Banque d’Italie et la Banque centrale européenne – les symboles d’une gouvernance mondiale qui impose ses décisions dans le plus pur déni de la démocratie.

Le 12 octobre, dans le cadre des commémorations du 150e anniversaire de la naissance de l’Italie, la conférence « L’Italie et l’économie mondiale, 1861-2011 » se tiendra au siège de la Banque d’Italie, en plein cœur de Rome, en présence du président de la République Giorgio Napolitano, et du gouverneur sortant de la Banque d’Italie et futur président de la Banque centrale européenne Mario Draghi.

Aux « recommandations confidentielles » de la Banque centrale européenne et à la lettre secrète de Jean-Claude Trichet et Mario Draghi « suggérant » d’adopter des mesures draconiennes pour l’Italie, nous répondrons par une lettre ouverte au président Napolitano, garant de la Constitution italienne. Une réponse publique à l’attaque néolibérale bipartite visant à inscrire l’exigence d’un équilibre budgétaire dans la Constitution. Ce qu’ils appellent « règle d’or », nous savons quelle pauvreté elle promet, nous l’appelons injustice. Nos vies ne sont pas en dette, nos sociétés n’ont pas de propriétaires.

Nous rejetons le chantage au déficit et appelons à une redistribution de la richesse, au respect des droits des travailleurs et à un nouveau welfare universel contre la précarité.

En lien avec les acampadas et les occupations en Espagne, en Italie et dans un grand nombre de pays, nous proposons de construire un espace public de rencontre et de mobilisation à long terme. Retrouvons-nous pour exiger le changement et la justice sociale à travers une revendication centrale : nous ne paierons pas leur dette, il est temps d’obtenir un crédit social !

Retrouvons-nous le 12 octobre à 14 heures devant la Banque d’Italie, sans signes d’appartenance et identités pré-construites, pour revendiquer notre droit collectif à l’insolvabilité.

Nous sommes 99 %, nous avons un monde à réinventer.

Source : http://occupiamobankitalia.wordpres...

La manifestation du 15 octobre à Rome a été marquée par de violents affrontements : Jours de colère, jours de tendresse / Roma’s burning !

États-unis : Nous sommes les 99%. Nous avons été expulsés de nos logements. Nous devons choisir de manger ou bien de payer le loyer. Nous n’accédons pas à des soins corrects. Nous souffrons de la pollution. Nous travaillons longuement pour de biens courts salaires et aucun droit, lorsque nous avons un emploi. Nous n’avons rien quand les 1% restants ont tout.
Joignez vous à ceux qui occupent Wall street.

http://wearethe99percent.tumblr.com/

https://occupywallst.org/

Le mouvement Occupy Wall Street prend de l’ampleur, OCL

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle
Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanence précarité
Adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

Les lundi de 15h à 17h30
à la CIP, 13 bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74

La coordination a dû déménager pour éviter une expulsion et le paiement de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un local municipal exigu, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut un centre social parisien, alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :
• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.
• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’action pour le relogement ou d’autres échéances importantes et urgentes.