Mercredi 3 février

dimanche 3 janvier 2016
Dernière modification : lundi 1er février 2016

Paris

13h30 au tribunal de grande instance de Paris (23í¨me chambre/2) pour soutenir A.
Le 22 novembre dernier, une manifestation en soutien aux migrant-e-s était organisée a Paris. Interdite par la préfecture sous prétexte d’état d’urgence, elle avait finalement pu avoir lieu grí¢ce a la mobilisation de centaines de personnes.
Quelques jours plus tard, plusieurs dizaines de militant-e-s étaient convoqué-e-s dans un commissariat parisien. Si certain-e-s s’en sont fort heureusement sorti-e-s sans le moindre problí¨me, A., membre de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue, a lui été inculpé pour « participation a une manifestation interdite » et « violences sur agent ». Des accusations bidons, de l’aveu míªme de plusieurs policiers.
Depuis des années l’état franí§ais et la répression prennent pour cible de nombreuses personnes en raison de leur militantisme antifasciste, anticapitaliste, écologiste, syndicaliste ou tout simplement parce qu’ils habitent dans le mauvais quartier, ont la mauvaise couleur de peau ou pratiquent la mauvaise religion. Parce que la solidarité est notre principale force, nous vous donnons rendez-vous í ce procí¨s.