Libération immédiate de Nico ! Non aux persécutions contre les migrants !

samedi 13 août 2016
Dernière modification : mardi 16 août 2016

Hier, vendredi 12 août 2016, pendant une manifestation des réfugiés pour protester contre la chasse dont ils sont l’objet quotidiennement, Nico, militant actif du quartier de Stalingrad La Chapelle et de la lutte pour les droits des migrants, a été sauvagement tabassé et embarqué par la police avant d’être placé en garde à vue.

Que lui reproche-t-on ? Son engagement quotidien, constant et généreux en faveur de la cause des exilés. Nico est une nouvelle victime d’une longue liste de militants qu’on tente de faire taire depuis plusieurs mois.

Après avoir bloqué la circulation environs deux heures entre Jaurès, Stalingrad et l’avenue de Flandre pour protester contre les traitements inhumains qu’on leur inflige : persécutions, harcèlements et humiliations en tous genres, les migrants et les militants présents à leur côté, se sont retrouvés nassés. Au moment où les forces de l’ordre ont encerclé le groupe, Nico s’est avancé pour filmer. Un CRS l’a poursuivi jusque sur la chaussée et s’est approché de lui nez à nez. Nico s’est retrouvé bloqué dans la circulation avenue de Flandre entre deux voitures et un camion. Le CRS l’a attrapé par la manche. Il a ensuite été rejoint par plusieurs CRS et policiers. Coincé dans la circulation, Nico a reçu un premier coup de matraque à la tête, puis un deuxième et, au troisième coup, il s’est affalé sur la chaussée entre la route et le trottoir. Ils l’ont menotté au sol, puis relevé et embarqué avec son manteau sur la tête jusqu’au fourgon de l’autre côté de la rue.

Nous sommes conscients que le sort qui lui a été réservé relève de la logique mise en place depuis des mois pour saper toute résistance face à l’Etat policier. Depuis trois semaines, non contents d’organiser la chasse aux migrants, les pouvoirs publics ont lancé une répression contre les militants engagés auprès d’eux.

Dans un tel contexte, nous appelons à un rassemblement devant le commissariat du 20ème arrondissement de Paris, situé rue des Gâtines, pour exiger la libération immédiate de Nico et l’abandon de toutes poursuites éventuelles à son encontre, pour protester contre les répressions et les violences policières et pour soutenir les luttes des migrants et des sans-papiers.

Rassemblement à 10 heures 30 aujourd’hui devant le commissariat du 20ème arrondissement de Paris, rue des Gâtines, métro Gambetta, avant de rejoindre la manifestation pour le droit des migrants et contre le harcèlement policier à 13h30, place de la bataille de Stalingrad.

ATMF, BAAM, CIP-IdF, FTCR, Solidaires, ...

Edit Le camarade arrêté hier lors de la manif des migrants a été libéré.

Communiqué des migrants de l’avenue de Flandre (en français, arabe et anglais, jeudi 11 août 2016) : La situation des migrants empire de jour en jour