Compte-rendu de l’A.G. du 14 mai 2004 à Cannes

samedi 15 mai 2004
Dernière modification : samedi 15 mai 2004

CANNES / AG DE VENDREDI 14 — 12h30

Ordre du jour :

I/ Point logistique
Point Legal Team

II/ Médias
Bilan de la commission Médias
Conférence de presse
Carlton

III/ Actions du jour

I Logistique

Argent (nourriture, cartouche d’encre,...) vient de la Cip-Idf. Y’en a pas beaucoup. Dur de stocker la nourriture. 3 personne/jr pour les courses (prend 3 heures). 6 personne/jr pour préparer repas. Faut que ca
tourne.

Legal Team 06 33 28 13 01

Besoin de savoir combien il y a d’actions dans la journée, un référent et un nom de code pour chaque.
Pendant action :
- ne pas porter d’armes,
- avec la Lacrymo : pas d’eau, c’est très irritant,
- ne pas se balader seul,
- en cas d’interpellation : gueuler votre nom pour qu’on sache qui est pris,
- droit de se taire pendant la garde à vue (choisir une attitude commune), etc. cf kit juridique -> ne pas partir avec sinon pas de présemption d’innocence.

C’est les vigiles les plus agressifs. Dès que vous repassez sur la voie publique, ils n’ont plus de droits. Et vous pouvez être protégé par les CRS !

CRS comptent avec le système de vidéo surveillance du tunnel combien on est.

II Média

Pablo :

- 3 Conférences de presse prévu

- Aujourd’hui 17h Malmaison (à côté du Noga Hilton)
Avec : députés du comité de suivi (Pinte, Ralite, Bloche), 2 CGT, 1 SRF, et 4 d’entre nous : Laurent G (cip-idf), Elisa, Stefan (KO Cannes), Jerome (cip-idf)

Diriger la conf de presse ?
Mais on sait pas trop de quoi vont vouloir parler les autres.

Nicolas :
Notre odj
- Journalistes sociaux : connaissent déjà le sujet,
- faits d’actu : Carton, ultimatum 16 mai,
- Mais surtout question de fond : fonctionnement/actu UNEDIC, nos propositions : philosophie de ces propositions peut élargir le débat

Préparation en cours avec les autres participants
Dossier de presse (interluttants, pollen dans libé, synthèse du nouveau modèle, article presse étrangère)
fini Vers15-16h en trois langues

Noria :
La commission médias a besoin de relève pour la semaine prochaine. Demande des contacts pour les accreditations,
avec des gens connus (Moore...),
avec Canal+.

Énoncé des communiqués de presse : désormais faire plutôt des interventions orales en binôme.

Michel :
prise de parole à Visans avec la confédération paysanne.

Gilles :
les trucs qui me semblent bizarre :
- bagarre face à la tribune,
- annoncé comme un fait historique que cip premier dans la lutte,
- quels liens avec la CGT ?

La cip-idf veut un mouvement de remise en compte de l’unedic, de sa restructuration et que ca ? Qu’ils le disent alors !
Je preferais qu’on parle de culture populaire pour tous, amenagement du territoire, vie social, professionel du spectacle dans leur survie
lutte globale : même point de vue ??

Affichettes « abrogation du protocole » avalisées par la commission action.

Jérôme (qui ira à la conf de presse) :
J’ai eu Voirin au téléphone. D’abord on a été d’accord pour dire qu’il y aura dans l’ordre de prise de parole : composante du mouvement puis les politiques puis composante. Ensuite pas d’accord sur qui sont les composantes. RV pris à 16h avec CGT pour en rediscuter.
Besoin d’un président de tribune ?

Gael :
Coordonnés pris des président syndicat hotelier de cannes et président des restaurateurs et limonadiers
(ceux qui ont fait la manif des commercants)

Laurent :
Qui va parler de la culture, du spectacle vivant, de leurs financement en dehors de l’aspect social ? Avoir une reflexion sur leur financement. Veut un representant de l’audiovisuel, du spectacle vivant.

Michel Pierre :
Utiliser nos différents métiers pour pouvoir utiliser les médias.

Bruno (commission medias)  :
Conférence élaborée à partir des 2 communiqués,
medias disent que ça,
pas de culture dont il faut parler mais des annexes 8 et 10.

Jeff :
Pas là pour défendre la culture pour tous mais pour défendre la coord nationale et se battre contre la précarisation.

Pablo :
La commission presse a travaillé beaucoup mieux qu’hier.
Elle a pas su structurellement integrer le point de la culture pour tous, elle va le faire.

Daniel :
A vérifier : tout les vigiles sont employés comme intermittents par une société d’economie mixte.

Laurent G :
La conférence de presse de dimanche sera centrée sur enjeu culturel. Aujourd’hui c’est plutôt social.

« Au festival on emploi pas d’intermittents, que des CDD » présidente cannes (Véronique Cayla). Des gens dans les mêmes conditions que nous, avec un autre statut.
Unedic cherche à financer l’emploi flexible, il est temps qu’il protège. Expertise de l’unedic, donnés secrêtes : enjeu qui concerne tout le monde.

La comission medias veut ne parler que des actions spectaculaires.
2 bunker : celui de la croisette et celui de l’unedic

Laurent : pas d’accord avec cet axe de la conférence de presse (cf plus haut).

Quelqu’un : y’aura srf qui transmettra ton discours

Jerome :
notre facon de défendre la culture c’est de défendre les droits sociaux

Stefan(ko cannes)  :
venu pour convergence des luttes
parler precarite dans autres domaines
lien RMA
lien interpro.

Christophe :
On entend toujours parler de « les intermittents » (sans rajouter spectacle)
Les medias associent intermittents à culture/spectacle
annexe 4 : intermittents dans l’industrie (dans la salle : non interimaire, c’est pas pareil !)
« Casse de toute garantie d’emploi = casse de tout garanti de salaire ».

Jeff :
Culture pour tous : point central pour droits collectif des pros du spectacles mais jamais abordé pendant les coordinations. Culture pour tous = d’autres enjeux à ne pas mettre dans la soupe de l’Unédic.

Bruno :
Absolument pas d’accord.
Pour une culture sans exception. Exception culturelle viendrait de la liberté que nous donne les ASSEDIC.
Combat contre les annexes 8 et 10.

Nicolas :
Ceux du cinéma doivent-ils venir rejoindre la commission médias.

Passage au vote ? Non, consenus.

III Actions du jour

Laurent propose de commencer par la manif du 15.

Georges (restons vivants) :
Chorale du MEDEF prête !
Interpellation sur le sens. Faut-il un aval de l’AG ? ou autonomie pour ce genre d’action.

Laurent :
Pas d’aval de l’AG sur cette question.

Bilan de notre présence ici. Qu’a-t-on fait, que peut on faire ?
Gros problème avec les « marches ».
Simple cordon nous a mis en inertie comme la teneur de nos débats.< br>
Difficultés à se rencontrer à trouver des compromis.
Nous devons être en dehors du bunker.
Bonne receptivité du public cannois qui sature du déroulement du festival.
Multiplier les contacts avec les gens, tractage, discussion, scotch en l’air. Il faut assumer le fait que nous sommes des manifestants qui avons des choses à dire. Ballade dans la ville avec quelques points de passage. Arrêtons de ne voir que les paillettes.
Monter que le contrepoid des marche est encore là. Démentir RDDV, Raff’
Coordonnons nous en respectant les singularités.
2000 tracts pour demain seulement, il en faudrait 3 fois plus.
Ils ont leur police et leur argent, nous avons la parole.

Lucille :
Il y a des A3 à coller dans la ville.

Carinne :
Beaucoup de médias, est ce qu’on essaie de passer inapercu ou on les cherche ?

Farida :
Il y a des gens qui peuvent entrer comme la SRF...
Ouverture de la quinzaine hier. 4, 5 des notres présents.
A l’intérieur aussi aller voir les réal, « vous êtes sur la tribune aller relayer tout ça ».

Gilles :
J’ai l’impression de me retrouver au 27 juin 2003. Si tu ne tapes pas fort tu n’auras pas les média. Ne pas être des gentils toutous suivantS.
On peut vite devenir des guignols (sic).

Georges :
Je me sens interpellé directement. Je suis précaire et mon moyen d’expression est plutôt festif. Foutez moi la paix avec Restons vivants.
Je pense participer a la même lutte avec des moyens un peu différent.

Bruno :
Les média n’attendent que que l’on fasse des choses.
N’être que là où ils nous attendent et uniquement sur le terrain de la culture ne marchera pas.

... (corrèze)  :
J’ai joué de la cornemuse devant le Carlton. Les flics se sont jetés sur moi. Mais il faut que tout le monde s’y mette !!!

... :
Métaphore vitrine (marches, festival) et magasin (marché du films, projections...). C’est sur ce dernier que l’on doit jouer.

Jeff :
Ce matin 3 puis 4 au Carlton.
Leaders très identifiés qui font passer la parole.
Ange (CGT). Ils ont eu des consignes très claires de leur fédération pour ne pas mêler leur combat à ceux des intermittents. Intersyndicale
donc ...
CGC en a remis une couche.
Très fermé dès le départ. Mais la porte n’est pas complètement fermée.
Ils n’en sont qu’au début.
Tiennent à rester entre eux mais la situation peut évoluer, lorsqu’ils se rendront compte que rien ne pourra avancer comme ça. Viendront-ils à
la manif ?
Ils sont 150.
CFDT présente également.
Ne perdons pas le contact ils peuvent changer d’avis à tout moment.
Point de convergence avec l’hotellerie et la restauration.

Michel :
Je suis allé les voir aussi, il faudrait un peu se coordonner quand plusieurs y vont.
L’approche est compliquée puisque contrôle syndical fort.

Farida :
Ils ne veulent pas de convergence des luttes.

Nathalie :
Je pense qu’il faut aller voir les salariés non syndiqués.

Farida :
« Ne voulez vous pas vous réunir à 150 et passer au vote pour la convergence ? »
CGC et autres se sont engagés a ce que cela se tienne.

Un participant pousse une geulante, du fait d’une faible présence à l’AG (une quarantaine par rapport au 300 d’avant hier), portant sur le manque de respect des gens à l’extérieur alors même que nous nous étions fixés
une heure de fin. [14:30 alors qu’il est 14:15]

Jeff :
Part-on tous ensemble pour aller coller ou part petit groupe de 4, 5 ?


Il n’y a plus d’inscrits, plus de monde dehors que dedans. On se dit que
l’on se retrouve à 15h30 pour definir sous quelle forme partir en
manif/action et partir.

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article1396