Sanseverino dédie son Olympia aux intermittents installés sur le toit du Medef (28.06.04)

mercredi 30 juin 2004
Dernière modification : mercredi 30 juin 2004

PARIS (AFP),
le 29-06-2004

Sanseverino, qui s’est produit lundi soir sur la scène de l’Olympia, a dédié son spectacle aux intermittents et précaires qui sont installés depuis vendredi après midi sur les toits du siège parisien du Medef dans le VIIe arrondissement.
A l’issue de sa première chanson (« Un ticket »), le chanteur - couronné en 2003 par une Victoire de la musique - a déclaré : « Je désire dédier cette soirée aux intermittents qui sont sur le toit du Medef. »On n’est pas très gentils avec eux, on leur a même refusé le cordon sanitaire qu’ils demandent", a-t-il notamment affirmé.
Avant de plaquer les premiers accords de la deuxième chanson de la soirée (« Mal o mains »), il a ajouté, à l’adresse des intermittents : « Tenez le coup, pendant ce temps là on joue, c’est plus facile ». Les propos ont été très chaleureusement applaudis par les quelque 2.000 spectateurs réunis dans le « temple » du music-hall de la capitale, dont le chanteur Georges Moustaki.
Le 28 février dernier, lors des Victoires de la musique, Sanseverino, mandaté par la Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France (CIP), avait demandé à Jean-Jacques Aillagon, alors ministre de la Culture, d’« accepter le contre protocole » d’accord sur le régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article1557