Négos suspendues - violent incident entre FO et la délégation patronale

mercredi 21 décembre 2005
Dernière modification : mercredi 21 décembre 2005

Associated Press le 21/12/2005 10h11

Unedic : le compromis entre partenaires sociaux mis à mal par un violent incident entre FO et la délégation patronale

Le syndicat FO a claqué la porte mercredi matin des négociations sur l’Unedic alors que les partenaires sociaux abordaient le dossier des intermittents du spectacle, accusant le patronat de n’avoir tenu aucun compte d’une revendication syndicale dans la rédaction finale du protocole d’accord de la convention générale d’assurance chômage.

Alors que les principes fondamentaux du texte général avaient été bouclés et que les partenaires sociaux s’attaquaient à la question de l’indemnisation des intermittents du spectacle, le porte-parole de la délégation FO Jean-Claude Quentin a quitté la table des négociations mercredi peu avant 10h, prenant violemment à partie dans le hall du siège de l’Unedic à Paris le représentant de la délégation patronale Denis Gautier-Sauvagnac.

« Vous êtes déloyal », lui a-t-il lancé, accusant le représentant du patronat de n’avoir pas tenu compte d’une revendication jugée « essentielle » par FO dans la rédaction d’un article de la convention générale et concernant la taxation du travail précaire.

Peu avant 8h30 mercredi, les partenaires sociaux -à l’exception de la CGT- étaient parvenus à un compromis sur la nouvelle convention d’indemnisation du chômage au terme de quelque 18 heures d’une séance de négociations qui avait commencé mardi peu après 14h30. AP

god/se/cr

http://permanent.nouvelobs.com/social/20051221.FAP4500.html?0916


Assurance-chômage : suspension de la négociation

AFP 21.12.05 | 10h19

La négociation sur l’assurance chômage et les intermittents a été suspendue mercredi à 10H, les partenaires sociaux ayant décidé de reprendre contact dans la soirée, ont indiqué la CGT et la CFDT.

Les négociateurs CGT et CFDT ont annoncé que les discussions étaient suspendues et que des contacts seraioent renoués dans la soirée.

Peu de temps avant, FO avait claqué la porte des discussions estimant n’avaoir pas obtenur la révison du texte qu’il souhaitait.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-26294903@7-46,0.html

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article2433