À Montreuil, de nouveau la police frappe pour mater les opposants

mardi 14 juillet 2009
Dernière modification : vendredi 2 octobre 2009

Ce 13 juillet, une manifestation a réuni 600 personnes dans les rues de Montreuil (93) contre l’action de la police qui a occasionné de graves blessures par des tirs tendus de flashball mercredi, dont la perte d’un œil pour l’un des blessés. Ces tirs avaient eu lieu lors d’une déambulation en soutien à la Clinique, lieu occupé depuis janvier 2009 et expulsée le matin même.

La manifestation, qui a débuté par un rassemblement et des prises de parole, regroupait une foule hétérogène : habitants de Montreuil, squatteurs, élus, chômeurs, parents d’élève, résidents des foyers, enfants, intermittents, lycéens, étudiants, syndicalistes... Au vu de la violence extrême de la récente intervention policière, de nombreux manifestants étaient casqués afin d’assurer la sécurité du cortège.

Alors que la manifestation, qui tentait d’éviter les confrontations avec les escadrons de policiers stationnés un peu partout dans le centre ville de Montreuil, passait devant la place du marché - à proximité même de l’endroit des tirs de mercredi dernier - des fonctionnaires des BAC (Brigade anti criminalité) qui étaient postés sous le marché couvert ont chargé les manifestants en les matraquant à la tête. Rapidement rejoints par des CRS, ils ont scindé le cortège pour s’en prendre violemment, et de manière clairement préméditée, aux porteurs de banderole.

Plusieurs personnes ont alors été arrêtées, tandis que le reste des manifestants était repoussé par des jets de gaz lacrymogène. Le cortège a été disloqué et les manifestants se sont retrouvés confrontés par petits groupes à la police, qui a, une fois de plus tiré au flashball, une jeune femme a été atteinte par un tir à la jambe.

Pour avoir tenu une banderole ou avoir protesté contre l’intervention policière, 11 personnes ont été placées en garde-à-vue avant d’être libérées.


Mais que fait la police ?

Appel à manifester contre les violences policières lundi 13 juillet à 19h à Montreuil : Refusons le gouvernement par la peur

Nous avons besoin de maisons pour habiter le monde

SCANDALE ! (Le western est-il compatible avec l’écologie urbaine ?)

La clinique en exil

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article4569