Intermittents, nous avons des droits

mercredi 6 juillet 2011
Dernière modification : vendredi 7 mars 2014

Le texte qui suit était proposé à la diffusion lors de l’été 2011, 8 ans après la « réforme » des annexes 8 et 10 de l’assurance-chômage. Il reste actuel

À Avignon comme lors d’autres festivals, de nombreux salariés du spectacle vont se croiser, travailler ensemble, se rencontrer. La coordination vous propose de faire circuler largement le document suivant (2p.) qui fait le point sur des pratiques qui ont cours actuellement, à Pôle emploi et parmi les employeurs, bien qu’elles soient dépourvues de toute base légale ou réglementaire et puissent donc être refusées, sauf à ne pas connaître ses droits [1].

Ils veulent nous faire croire que... or nous avons des droits


Notes :

[1Un texte d’une rare clarté présente en quelques lignes une saisissante synthèse de ce que peut être un rapport offensif à la légalité et aux institutions chargées de la mettre en oeuvre, le rapport au droit de ceux qui refusent de se laisser gouverner. La logique qu’il propose peut s’appliquer partout où « ayant-droits » et collectifs sont engagés dans des batailles sur des litiges en matière de droit social : Se défendre, de Michel Foucault.

Les règles de l’indemnisation chômage des intermittents du spectacle et leurs pièges - Manuel CAP

Intermittence : Les contrôles en tous genres se multiplient - CAP

Jurisprudence, Pôle Emploi condamné pour insuffisance d’information

Assurance-chômage des intermittents du spectacle : déchiffrage du protocole Unédic 2010 (livret CAP)

Allocation de fin de droits (AFD) intermittence : attention piège !

Quand Pôle Emploi requalifie des heures d’emploi « spectacle » au « régime général » - Appel à témoignages

La coordination a dû déménager le 5 mai 2011 pour éviter une expulsion et le paiement de près de 100 000 € d’astreinte. Provisoirement installés dans un placard municipal de 68m2, nous vous demandons de contribuer activement à faire respecter l’engagement de relogement pris par la Ville de Paris. Il s’agit dans les temps qui viennent d’imposer un relogement qui permette de maintenir et développer les activités de ce qui fut de fait un centre social parisien alors que le manque de tels espaces politiques se fait cruellement sentir.

Pour contribuer à la suite :

• faites connaître et signer en ligne Nous avons besoin de lieux pour habiter le monde.

• indiquez à accueil cip-idf.org un n° de téléphone afin de recevoir un SMS pour être prévenus lors d’actions pour le relogement ou d’autres échéances importantes.

Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement :

Permanence CAP d’accueil et d’information sur le régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle. Envoyez questions détaillées, remarques, analyses à cap cip-idf.org

Permanences précarité, adressez témoignages, analyses, questions à permanenceprecarite cip-idf.org

Les lundis de 15h à 17h30. (attention, relâche en août).

À la CIP, 13bd de Strasbourg, M° Strasbourg Saint-Denis
Tel 01 40 34 59 74

Pour soutenir la coordination des intermittents et précaires, envoyez vos chèques à l’ordre de AIP à la CIP-IdF, 13 bd de Strasbourg, 75010 Paris. Sur demande une attestation peut vous être fournie.

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article5769