Les revendications d’« Occupons Pôle emploi ! » à Lyon

dimanche 5 février 2012
Dernière modification : dimanche 5 février 2012

Le 17 janvier, en réponse à un appel national, une vingtaine de Pôle Emploi ont été occupés [1]

A Lyon, nous étions une cinquantaine de personnes à avoir investi le Pôle de Production et Traitement Centralisé de Pôle Emploi à Gorge de Loup (là où sont traités les dossiers d’indemnisation). Après avoir expliqué le sens de notre intervention au personnel présent, nous avons interrompu la Commission Paritaire (composée de « partenaires sociaux ») qui examine les dossiers des indus. La Commission a plié bagages, cédant le terrain à la Direction Territoriale (départementale) de Pôle Emploi. Nous avons présenté nos revendications, et l’exigence de voir les 7 dossiers que nous avions apportés réglés sur place.

Au bout de 2 heures d’occupation, la Direction a cédé et les 7 dossiers ont été examinés. Puis elle est revenue avec des propositions permettant de débloquer les situations des 7 personnes concernées.

L’occupation sur place nous a permis de résoudre collectivement des cas individuels, de nous rencontrer et d’établir des revendications communes. Nous avons exigé qu’elles soient transmises à toutes les instances hiérarchiques de Pôle Emploi et des Ministères concernés avant de quitter les lieux en fin d’après-midi.

C’est une première victoire ! Nous ne voulons pas en rester là !

Les mesures gouvernementales sont au service du patronat et continuent de nous enfoncer dans la précarité, la compétition et la culpabilité. Quand on nous insulte de « profiteurs », « d’assistées » [2], de « fainéants », de « fraudeuses » [3], nous ripostons.

➣ Parce que le traitement de masse de la pauvreté nie la spécificité de nos vies : Arrêt immédiat des radiations.

➣ Parce que les allocations (ARE, RSA, APL, ASS, Allocation familliale, etc...) ne sont pas des privilèges : Maintien des indemnisations jusqu’au retour à l’emploi et droit à l’indemnisation chômage quel que soit le motif de rupture du contrat.

➣ Parce que les institutions sociales nous divisent entre « bon » et « mauvais » allocataires : Annulation du service de travail obligatoire (Contrat Unique d’Insertion, CUI) de 7h pour les allocataires du RSA et droit au RSA pour les moins de 25 ans.

➣ Nous dénonçons aussi (et surtout) :
• la fusion de l’ANPE et des ASSEDIC en Pôle Emploi , véritable machine infernale de destruction des droits sociaux acquis des usagers et des salariés.
• l’organisation délibérée dans la société du chômage et de la précarité de masse au bénéfice du patronat au mépris de nos conditions de vie.

PROCHAINE ACTION NATIONALE MARDI 14 FÉVRIER, A LYON RENDEZ-VOUS À 8 HEURES 30 PLACE JEAN MACE (devant la CPAM)

Vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse suivante :
collectif17janv rebellyon.info
Les précaires et chomeurs-euses du « collectif du 17 janvier », avec le soutien du Syndicat CGT du Rhône des Privés d’emploi et Précaires et du Collectif des Privés d’Emploi et Précaires de Vaulx-en-Velin, Décines, Meyzieu.

Pourquoi occuper les Pôle emploi ? http://mcpl.revolublog.com/

À Rennes le 25 janvier : Blocage du pôle emploi de Rennes ouest par l’assemblée Occupons Pôle Emploi

À Lille, action CAF le 24 janvier, puis le 1er février : Pôle emploi est un mur, nous en prenons acte

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article6018